Hack Piratage Wifi

Bonjour, il y avait longtemps que je n’avais pas écrit ou poster sur mon site. Alors je pense peut être entamer une suite de poste concernant des astuces informatiques destiné « au commun du mortel » (ou pas). Dernièrement j’ai testé quelques distributions de Linux et mon choix c’est porté sur Fedora 28 pour sa stabilité et son efficacité. Bien entendu avec un titre d’article comme celui-là vous vous doutez que je ne vais pas vous parler de Linux mais belle est bien du hack des réseaux wifi. Et c’est en testant Kali le successeur de Backtrap que j’ai apris à le faire. Cet article ne vous apprendra pas à le réaliser mais plutôt pourquoi et comment ce protéger.

Ce qu’il faut savoir, c’est que ce genre de hack est bien plus rependue que ce l’on pense. Il suffit d’un ordinateur équipé d’une carte wifi compatible (et oui c’est pas avec n’importe quel matos qu’on peut le faire) et un système d’exploitation pouvant exécuter les programmes de la suite aircrack.

Il existe plusieurs type de sécurité et celle activé sur les box par défaut est le WEP, la fameuse clé à rallonge qu’il faut entrer pour se connecter. Je ne suis pas  très expérimenté sur aircrack et pourtant il m’a fallu 3 minutes pour cracker la clé de mon réseau ! Ouais ok, mais après une fois hacké et alors ? Ben si c’est votre réseau personnel ça vous regarde, le hackeur peut utiliser toutes la bande passante ou bien télécharger illégalement. Si vous avez plusieurs ordinateur en réseau qui partagent des documents et bien avec quelques outils on scanne le réseau puis trouve le groupe de travail et on peu accéder à tous les documents partagés. Ce qui devient plus embêtant dans un réseau d’entreprise où l’on connecte des applications, des serveurs… je m’arrête là, imaginez le hackeur ayant accès à vos ordinateurs pour y déposer un virus pour rançonner votre système ou le contrôler à distance pour y voler des documents confidentiels pour les revendre sur le net.

Alors que faire ? pour commencer, comme pour toute chose on se renseigne sur le net ou on prend le manuel d’utilisateur de sa box et on passe sur le mode de sécurité WPA2. Ouais mais sur le net tout le monde dit qu’on peut hacker un réseau WPA. Oui mais il faut déjà beaucoup plus que 3 min. Le hacker utilisera ce que l’on appelle un dictionnaire de mot de passe plus ou moins courant à l’issue de plusieurs tentatives il reste le brute force qui consiste à essayer toutes les combinaisons possibles de mot de passe… donc on passe déjà de 3 minutes à plusieurs heures. Si ça ne suffit pas protégez vos partages de documents par des mots de passe également et j’entends par là pas 1234 mais un bon mot de passe avec caractère spéciaux, minuscules et majuscules.

Pour finir éteignez les ordinateurs de votre entreprise la nuit, car c’est à ce moment là que personne n’est devant pour contrôler, mais aussi où le hacker sera le plus discret, faites les mises à jours de vos ordinateurs elles sont pas là pour faire jolie mais pour vous protéger contre les hackers qui exploit des failles de systèmes qui plus est, sont répertoriées sur le net avec la notice pour exploiter les failles en questions.

Ça n’arrive pas qu’aux autres, dites vous qu’aujourd’hui l’argent du net c’est l’information, le vol de données est très courants et des fois on ne s’aperçoit que trop tard d’un piratage. Soyez vigilant mais surtout intelligent !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.